Comment se fait l’isolation phonique d’un studio de musique ?

Un studio de musique, en particulier s’il est situé à votre domicile, doit être bien isolé et insonorisé. L’isolation d’un studio présente deux gros avantages. Premièrement, cela permet d’éviter de déranger le voisinage avec des bruits indésirables. Deuxièmement, la qualité du son de l’enregistrement est bien meilleure, les ondes sonores restent concentrées en un seul endroit et ne se propagent pas aléatoirement. Si vous possédez un studio et que vous souhaitez l’isoler, nous vous expliquons dans cet article comment y parvenir de manière rapide.

Tout savoir sur l’isolation phonique

L’isolation phonique se fait via l’utilisation de certains matériaux. La capacité d’isolation phonique de ces derniers est mesurée en décibels (dB ou A). Dans un logement, le seuil maximum pour un confort acoustique est de 35 dB.

L’isolation acoustique vous permet d’améliorer le confort des sessions d’enregistrement, en évitant que les bruits venant de l’extérieur vous dérangent. Aussi, les bruits que vous produirez à l’intérieur resteront dans le studio et ne dérangeront personne.

Veillez bien à ne pas confondre entre l’isolation phonique et le traitement acoustique. Ces deux notions peuvent sembler identiques, mais ce sont deux choses complètement différentes.

Comme dit précédemment, l’isolation phonique, ou insonorisation, bloque les bruits entrant et sortant. En revanche, le traitement acoustique améliore uniquement la qualité d’enregistrement en absorbant les bruits parasites. Néanmoins, le mieux serait d’avoir les deux.

Est-ce vraiment nécessaire ?

La réponse est oui ! Même si cela demande du temps et de l’argent, l’insonorisation est nécessaire afin d’avoir un travail de meilleure qualité. Si vous doutez encore de la nécessité de l’isolation phonique, on vous invite à essayer d’enregistrer dans un studio isolé phoniquement et dans un autre non isolé. Vous constaterez la différence par vous-même et n’aurez plus des doutes quant à la nécessité de l’isolation phonique.

Les méthodes d’isolement phonique

Il existe plusieurs procédés qui permettent une bonne isolation phonique d’une pièce. Voici les quatre méthodes les plus utilisées :

  • L’ajout d’une masse : pour cette méthode, il suffit d’ajouter des masses de matériaux à faible transmission sonore aux murs d’une pièce déjà existante. Le plus souvent, on utilise du vinyle de masse.
  • La désolidarisation : cela consiste à éviter la vibration sonore en faisant en sorte que les structures qui se touchent soient isolées grâce à des blocs en caoutchouc.
  • L’assourdissement : cette méthode permet d’isoler l’énergie cinétique produite par les ondes sonores, en la transformant en chaleur. Vous pouvez utiliser la green glue en la mettant sur des panneaux très rigides.
  • Le colmatage : vous devrez boucher toutes les fuites d’air et autres ouvertures qui permettent aux ondes de s’échapper. Vous pouvez utiliser le mastic acoustique ou encore la mousse d’étanchéité.

Pour un meilleur résultat, les méthodes ci-dessus doivent toutes être utilisées à la fois. Souvent, utiliser un procédé seul ne permettra pas d’offrir un bon résultat et une bonne insonorisation.

Laisser un Commentaire